Mensuel Shaarli

Tous les liens d'un mois sur une page.

September, 2021

Marie Darrieussecq : “Dans l’insomnie se joue quelque chose de très archaïque et animal” | Philosophie magazine
thumbnail

Un jour, la romancière Marie Darrieussecq a perdu le sommeil. Ne pas pouvoir dormir, c’est « errer sans ombre », écrit-elle dans Pas dormir (POL, 316 p., 19,90€). Son errance ouvre les mystères de l’insomnie, qui, comme le sommeil, échappe à la raison, à la volonté et à la conscience de soi. « Qu’est-ce qui ne dort pas quand je ne dors pas ? » : avec cette question inspirée de Levinas, l’écrivaine nous mène au cœur d’une forêt profonde qui disparaît. Vertige métaphysique assuré !

 

Resnumerica - Interroger la « chose » numérique

Resnumerica.org est un projet de ressource pour aider à comprendre, réfléchir, critiquer la « chose numérique ». Il s’adresse aux citoyens, aux éducateurs, et aux pouvoirs publics.

Agenda Informe: Concerts

Tous mes agendas de concerts étaient à l'abandon suite à la pandémie, en voici donc un nouveau, pas très lisible mais bon

ProtonMail : la loi, c'est plus fort que toi | Reflets.info
thumbnail

Cataclysme dans le monde de ceux qui pensaient que leur privacy était protégée avec ProtonMail : le fournisseur de services de mails chiffré à répondu à une réquisition judiciaire et transmis quelques métadonnées à la police...

Comme toujours, on bonne analyse détaillée et, malheureusement, réaliste de Reflets.info

« Décarboner vraiment, c’est rompre avec les libertés individuelles, voire avec le pacte démocratique »
thumbnail

TRIBUNE. L’historienne Frédérique Laget se demande si les gouvernements des principaux pays ont encore les moyens de limiter le dérèglement climatique.

"le nœud du problème pour l’État est triple : d’abord, il lui faudrait prendre, pour décarboner l’économie, des mesures extrêmement dures, voire liberticides ; on pourrait évoquer une « économie de guerre » ; ensuite, il ne peut agir seul dans ce domaine, il faut nécessairement une coordination à l’échelle mondiale ; enfin, il lui faut lutter contre l’atomisation croissante des sociétés, où les intérêts particuliers tendent à empiéter sur l’intérêt commun qui présiderait à de telles mesures."

Caméras de surveillance : un contrôle en trompe-l’œil - Page 1 | Mediapart
thumbnail

Censées contrôler l’installation de caméras sur la voie publique, les « commissions de vidéoprotection » des préfectures ont du mal à dire « non ». Mediapart s’est procuré les avis rendus dans l’Ain : sur plus de 700 demandes examinées en trois ans, une seule a été retoquée. Un laisser-faire inquiétant.

La pauvreté en Europe
thumbnail

"11 % des Européens vivent sous le seuil de pauvreté de leur pays. Cette proportion varie du simple au triple, de 5 % en Finlande à 17 % en Roumanie. La France s'en sort moins mal que ses voisins.
un faible taux de pauvreté signifie qu’on y trouve relativement moins d’emplois très mal payés, qu’il existe des salaires minima ou que la collectivité soutient les ménages modestes avec un meilleur niveau de prestations sociales."
" L’Allemagne et le Royaume-Uni se situent à environ 10-11 %, un niveau significativement plus élevé que la France", ce modèle allemand qu'on nous vante tant...

« Tout ce qui se joue depuis un demi-siècle concourt à une sécularisation turbulente de l’islam »
thumbnail

TRIBUNE. « Ce qu’on perçoit comme un retour du religieux est en réalité une sortie de l’islam », affirme Réda Benkirane, spécialiste de la pensée critique en islam. La religion musulmane, devenue « instrument de légitimation du pouvoir pour produire l’illusion de sa transcendance », est marquée par une perte de sens du sacré, estime le chercheur.

Qu'est-ce que l'inconscient collectif ?
thumbnail

L'inconscient est profondément relié à l’histoire. C'est ce que montre Hervé Mazurel, historien des affects et des imaginaires, dans "L’inconscient ou l’oubli de l’histoire" (La découverte, 2021).

Hervé Mazurel qui souligne à juste titre que la psychanalyse s'est trop souvent affranchie de l'histoire sociale. L'homme est un être social, l’inconscient, les pulsions ne sont pas figées pour toujours mais évoluent, selon la culture...
C'est déjà ce que soulignait Erich Fromm en 1941 dans La peur de la liberté :

"Contrairement au point de vue de Freud, notre analyse est basée sur l’hypothèse que le problème clé de la psychologie est celui du type spécifique du lien entre l’individu et le monde, et non celui de la satisfaction ou de la frustration de tel ou tel besoin instinctuel per se ; en outre, nous nous basons sur l’hypothèse que la relation entre l’homme et la société n’est pas figée. Ce n’est pas comme si nous avions, d’une part, un individu doté par la nature de certaines pulsions et, d’autre part, la société, entité éloignée de lui, qui soit satisfait, soit frustre ces tendances innées. Bien qu’il existe des besoins, comme la faim, la soif, le sexe, communs à tous les hommes, les pulsions qui font les différences dans les caractères humains, tels l’amour et la haine, la soif de pouvoir et le désir ardent de soumission, la jouissance du plaisir sensuel et la peur de ce dernier, sont toutes des produits du processus social. Les plus belles et les plus laides inclinations de l’homme ne font pas partie d’une nature humaine fixée et biologiquement donnée, mais elles résultent du processus social qui crée l’homme. En d’autres termes, la société n’a pas seulement une fonction de refoulement, elle a également une fonction créative. La nature de l’homme, ses passions, ses angoisses, sont un produit culturel ; en fait, l’homme est lui-même la création et la réalisation la plus importante de l’effort humain continu, dont le compte-rendu est appelé histoire."

L’inquiétant dynamitage de la justice financière - Page 1 | Mediapart
thumbnail

De l'art de faire passer en douce une réforme néo-libérale...

Mona Chollet : (Pourquoi) l’amour fait mâle
thumbnail

podcast La grande tables des idées, je ne connaissais pas bien Mona Cholet, très intéressant

« Angela Merkel voit la puissance économique comme la solution à tous les problèmes politiques »
thumbnail

TRIBUNE de Hartmut Rosa. "La chancelière a fait de l’économie sa priorité, ce qui explique son succès dans ce domaine, constate le philosophe et sociologue allemand dans une tribune au « Monde ». Mais sa politique « obstructionniste, pro-américaine et néolibérale » a, selon lui, empêché une intégration européenne plus étroite et plus solidaire."

Dans "La guerre sociale en france", https://www.editionsladecouverte.fr/la_guerre_sociale_en_france-9782348045790 Romaric Godin explique bien la différence historique entre le modèle allemand et français.

Quelle est la nature de l’étatisme économique d’Emmanuel Macron ? - Page 1 | Mediapart
thumbnail

Romaric Godin est très remonté en ce moment ;) un article par jour :
https://www.mediapart.fr/journal/economie/020921/reprise-economique-le-recit-gouvernemental-se-heurte-la-realite
https://www.mediapart.fr/journal/economie/300821/la-fin-en-trompe-l-oeil-du-quoi-qu-il-en-coute

Suis en train de lire son ouvrage qui revient sur les tentatives d'incursion du néolibéralisme en France :
https://www.editionsladecouverte.fr/la_guerre_sociale_en_france-9782348045790
Je recommande chaudement.

Afghanistan, pays meurtri par la guerre (1/4) - Le royaume - Regarder le documentaire complet | ARTE
thumbnail

4 documentaires pour retracer l'histoire moderne de l’Afghanistan, et mieux comprendre comment on en est arrivé là.

Où l'on découvre que l’Afghanistan n'a pas toujours été engoncé dans des traditions religieuses conservatrices, mais fut à la croisée de nombreuses tensions, religieuses, morales, géo-politiques...

A voir absolument, c'est certes un peu déprimant, mais extrêmement instructif.